• Le Roi

Louis XVI cultivait un intérêt particulier pour les sciences, notamment la mécanique : serrurerie, horlogerie, l’électricité et la chimie. Il transmit son intelligence et son intérêt pour les sciences et la technologie à son second fils Charles Louis.   

Il prit la suite d’un gouvernement difficile et voulut le changer.

Roi très pieux, il gouvernait avec détachement et humilité, dans une grande intégrité et dans le souci de son peuple.

Avant la révolution, il bénéficiera d’ailleurs de son soutien et de son affection.

Il développe la Marine et les explorations, notamment avec La Pérouse.

Le 23 septembre 1783, il accueille le lancement du ballon des frères Montgolfier au Château de Versailles.

Puis, le 21 novembre, il assiste au décollage de Pilâtre de Rozier qui accomplit son premier voyage aérien. Il volera durant 25 minutes.

Le Marquis de La Fayette rejoignit le continent américain pour venir en aide à George Washington dans la Guerre d’Indépendance.

Blessé à la jambe, Washington confia à ses aides de camp :

« Occupez-vous de lui comme si c’était mon fils. »

En France, Louis XVI établit des droits pour les femmes et les enfants, leur permettant de recevoir leurs propres pensions, sans avoir à solliciter l’autorisation des maris ni des tuteurs.

Il supprima de nombreuses lois humiliantes qui visaient la communauté juive ; libéra le commerce du grain, du vin et de la viande et réforma également l’armée - notamment la Marine, qu’il renforça.

Il abolit également les droits féodaux, l’esclavage et la torture.

Et bien sûr, il signa la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

Les ministres tels Necker, Turgot ou encore Calonne se succèdent, mais Louis XVI peine à prendre position et ne soutient pas complètement ses ministres, notamment dans la suppression des privilèges financiers.

Louis XVI est alors contraint de convoquer les Etats Généraux : le Peuple, le Clergé et la noblesse.

Louis XVI était entouré par les Francs-maçons : ses ministres et son frère, le futur Louis XVIII, qui a su profiter de la révolution pour accéder au trône qu’il convoitait tant.

Il était en effet devenu Dauphin de France à la mort prématurée de son premier neveu, Louis François Joseph, fils aîné de Louis XVI ; puis Charles Louis nacquit et devint alors Premier Dauphin à la place de son oncle conformément à la loi salique.   

Louis XVI croyait très profondément en la bonté de l’être humain et n’a pas compris la violence de la révolution.

Le 5 octobre 1789, le peuple envahit le Château de Versailles et imposa à la Famille Royale le retour à Paris.

Il est emmené aux Tuileries, puis tente de s’échapper. Certains auteurs pensent qu’il a été trahi. Il est rattrapé et arrêté à Varennes.

Il fut jugé l’année suivante.